Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Entretien et exploitation du réseau

L’entretien du Réseau - Retour sur une campagne de travaux de nuit

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 octobre 2020

La semaine du 14 septembre 2020, sur l’autoroute A7 a eu lieu une importante campagne de travaux de nuit.

Planifiée sur 4 nuits, la moitié en partie descendante et l’autre en montante, les travaux de maintenance et d’entretien se sont déroulés depuis le convergeant A7/A51, jusqu’à la sortie St-Charles.

Dès 21h00, les 7 FLR accompagnés de deux fourgons baliseurs ont commencé à se déployer en deux convois, depuis les Pennes-Mirabeau sur l’A7 et Septèmes-les-Vallons sur l’A51.

Durant une heure, les agents ont déposé, un à un, près de 200 cônes, pour le balisage du chantier.

A 22h00, après un briefing de chacun des 9 sous-traitants, le top départ a été individuellement donné par le chef centre Philippe Michel, laissant la place à un second convoi …

C’est en longeant l’A7 plongée dans le noir, que des différents points scintillants nous ont indiqué l’emplacement de chacune des équipes qui se sont chargées de "panser" l’autoroute au cours ces 4 précieuses nuits.

Les abords des voies

L’entretien, le nettoyage et une partie de la maintenance ont été confiés aux patrouilleurs de la DIRMED :

En premier lieu, deux agents ont ouvert la voie, pour ramasser "un à un" chacun des déchets qui ne pouvaient être aspirés par l’imposante balayeuse aspiratrice qui les suivait …

En parallèle, l’épareuse fauchait la végétation qui envahit la route tandis que, derrière elle, un agent ramassait toutes les retombées à la main afin que la balayeuse aspiratrice puisse prendre le relais.

Concernant l’entretien des dalles en béton (emprisonnées entre les glissières de sécurité et les murets), leur nettoyage n’a pu être entrepris qu’à la force de la pèle ainsi que du camion grue pour l’évacuation des déchets.

Un tractopelle a par ailleurs été nécessaire à l’entretien des Glissières en Béton Armée (GBA), suivi ensuite de la balayeuse aspiratrice.

Lors des derniers incendies, une dizaine d’arbres, aux abords du convergeant A7/A51, avaient malheureusement été brûlés ; les agents ont dû se résoudre à les abattre.

Les assises en béton des 3 panneaux de signalisation ont été refaites : les pieds ont à nouveau dû être coulés dans du béton massif.

Ce fut aussi l’occasion pour des équipes de maintenance du CIGT de procéder à des interventions dans les abris techniques.

La SRL2 (Société de la Rocade L2) en a aussi profité pour changer l’absorbeur de choc qui a été endommagé, à l’insertion de la L2.

C’est l’entreprise "Aximum", mandatée par la DIR, qui s’est occupée des glissières de sécurité, pour des raccords, fixations, réparations & remplacements pour une quinzaine de glissières, pour chaque sens.

Les Ponts

Un peu plus loin sur l’autoroute, la Métropole a fait réaliser un "contrôle des ponts supérieurs, avant qu’une deuxième nacelle s’affaire à la purge du béton.

La Chaussée

Dans le convergeant A7/A51, c’est un important avaloir qui a été réparé par la société "GTM".

Les travaux d’enrobée ont été confiés à la société "Colas" : des portions de 20m/2m ont été purgées et rapiécées aux Aygalades, à la Rose ainsi qu’aux Arnavaux.

La signalisation horizontale (marquage au sol) a été reprise par les soins de « Signature » au niveau de St Charles, les Arnavaux et St-Antoine.

Les réverbères du divergeant A7/L2 ont été contrôlés par la société "Bouygues".

Les portiques de signalisation

L’entreprise "SOCOTEC" est également intervenue au cours de ces 4 nuits : elle a procédé aux contrôles des « Poteaux Portiques et Hauts Mats », dont certains panneaux à messages variables (PMV).

Malheureux imprévu au détour d’une voie

Alors que chaque équipe travaillait minutieusement à son œuvre, les usagers poursuivaient sans encombre leur route sur les autres voies … et l’un d’entre eux a malencontreusement heurté la glissière de sécurité.
Dans l’attente de l’arrivée des secours, comme toujours, les patrouilleurs de la DIR ont accouru pour sécuriser et rassurer l’usager.

Un grand merci aux patrouilleurs qui veillent tous les jours à la sécurité de tous.