Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Etudes et chantiers
 

Un projet cohérent avec les autres aménagements routiers à venir

Ce projet de réaménagement de l’Agavon est en synergie avec les autres projets d’infrastructures dans le secteur.

1. Projet pour un nouvel accès de la RD113 sur l’A7 dans le sens Nord-Sud :

Le Département étudie le projet de deux bretelles d’accès de la RD113 sur l’autoroute A7 dans le sens Nord → Sud qui, compte tenu de la saturation de l’insertion actuelle vers l’A7, se propose de remédier au dysfonctionnement du rabattement imposé à l’usager de la RD113 (2 voies sur 1) avant de pouvoir s’insérer sur l’A7 au nord du tunnel des Pennes-Mirabeau.
Ce projet consiste en :

  • la création d’une bretelle d’accès supplémentaire « tous usagers » à l’aval de l’échangeur de l’Anjoly,
  • la création d’une bretelle d’accès dédiée au TC à l’aval de l’échangeur de la RD9,
  • le réaménagement de la bretelle 30b d’insertion existante vers Marseille.

2. Programme métropolitain de voies réservées aux transports en commun (VRTC) :

Le programme de voies réservées sur la Métropole Aix-Marseille Provence vise à lutter contre la congestion routière récurrente et favoriser le report modal en optimisant les conditions d’utilisation des infrastructures existantes.
Il est financé, dans le cadre du Contrat de Plan État Région (CPER) 2015-2020, par l’État, la Métropole Aix-Marseille-Provence qui développe notamment un réseau de
cars interurbains à Haut Niveau de Service, le Département des Bouches-du-Rhône, et la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Dans la dynamique de France Relance, les quatre cofinanceurs se sont mis d’accord pour viser une augmentation du programme de 10 millions d’euros d’ici fin 2022.
Ce financement complémentaire permettra d’accélérer le traitement des deux corridors entre Marseille et Aubagne (A50) et entre Marseille et Vitrolles/ Marignane (A7).

Entre 2013 et 2021, 15 kilomètres de voies réservées aux bus ont ainsi été aménagés sur autoroutes au sein du territoire métropolitain.

Ce programme se poursuivra jusqu’à la fin de 2022 avec l’aménagement d’une quinzaine de kilomètres supplémentaires de voies réservées.
Pour plus d’infos, rendez-vous sur la rubrique dédiée sur le site