Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Etudes et chantiers

Visite inaugurale des voies réservées aux transports en commun sur l’ autoroute A51 entre Aix-en-Provence et Marseille

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 octobre 2019

Pierre Dartout, Préfet de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Préfet des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, Présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, et Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ont procédé à une visite inaugurale des voies réservées aux transports en commun sur l’autoroute A51 le lundi 21 octobre au matin.

A l’issue de cette visite des aménagements, animée par le Directeur adjoint de la DREAL PACA, Fabrice Levassort, et le Directeur de la DIR Méditerranée, Jean-Michel Palette, les cofinanceurs ont signé deux conventions financières permettant de mobiliser en totalité l’enveloppe de 30 M€ inscrite au CPER PACA 2015-2020 et d’accélérer le déploiement de VRTC sur les autoroutes marseillaises. Ils ont souligné le positionnement précurseur de Marseille sur ces aménagements : avec 10 km de VRTC mis en service par la DIR Méditerranée, les VRTC sur les autoroutes marseillaises représentent aujourd’hui la moitié des aménagements de ce type en France.

La mobilité sur l’aire métropolitaine Aix-Marseille-Provence, multipolaire, est très majoritairement dépendante de l’automobile. Face à des besoins en mobilité de plus en plus prégnants, l’aménagement de voies réservées aux transports en commun (VRTC) sur autoroute, apporte une solution plus rapide et moins coûteuse qu’un élargissement, en optimisant le système de transport et en diminuant ainsi le trafic et l’impact environnemental.

• Les derniers aménagements de la DIRMED

Après l’aménagement en 2013 d’une VRTC sur l’A7 à l’entrée de Marseille, des travaux ont été entrepris sur l’A51 au niveau de la zone commerciale de Plan-de-Campagne pour aménager 5km de VRTC sur l’espace de la BAU en 3 phases successives (2015, 2017 et 2018) pour un investissement total de 3,5M€.

En mai 2019, une nouvelle voie bus de 2km a été mise en service par la DIR Méditerranée sur l’A51-A516, à l’entrée d’Aix-en-Provence. Elle s’inscrit en cohérence avec les aménagements réalisés par la Métropole Aix-Marseille Provence pour l’accès à la gare routière d’Aix-en-Provence.

Ces derniers aménagements, objets de la visite inaugurale du lundi 21 octobre, portent à près de 10 km les sections aménagées sur les autoroutes marseillaises et représentent ainsi la moitié des VRTC en service au niveau national.

• Les VRTC, des aménagements efficaces pour la mobilité du quotidien

Depuis 2013, les aménagements mis en service ont fait l’objet d’évaluations qui ont notamment permis de contribuer à l’élaboration de la doctrine nationale par le Cerema.

Les résultats sont probants en gain de temps de parcours et de régularité sur l’itinéraire pour les usagers des bus.
• 1 à 2 minutes, c’est le temps gagné à l’heure de pointe par km aménagé grâce à la VRTC et jusqu’à 20 minutes lors des périodes les plus congestionnées ;
• 2 000 usagers des transports en commun gagnent du temps tous les jours grâce à la VRTC ;
• 30 autocars empruntent chaque heure cette section en période de pointe ; la métropole prévoit de monter la fréquence à 60 autocars environ ;
• les impacts sur la circulation des autres véhicules sont très limités : pas d’augmentation de l’accidentologie ni de perte de temps supplémentaire. Les aménagements sont bien appréhendés par les automobilistes et bien acceptés. Le taux de fraude est de moins de 1 % quelle que soit l’heure de la journée.

• L’État et les collectivités se mobilisent pour amplifier les aménagements

L’aménagement des VRTC est le fruit de la collaboration de quatre collectivités publiques qui avaient à cœur d’optimiser le réseau routier national en répondant aux défis locaux et environnementaux et qui ont financé, dans le cadre du Contrat de Plan État Région (CPER) 2015-2020, l’ensemble du projet à parts égales :
• l’État, en particulier la DREAL et la DIR Méditerranée ;
• la Métropole Aix-Marseille-Provence – qui développe notamment un réseau de cars interurbains à Haut Niveau de Service – ;
• le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône ;
• la Région Sud PACA.

Après une visite en bus des aménagements de VRTC présentés par Jean-Michel Palette, Directeur de la DIR Méditerranée et Fabrice Levassort, Directeur adjoint de la DREAL PACA, Monsieur le Préfet de Région PACA et Préfet des Bouches-du-Rhône, Pierre Dartout, Madame la Présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence & du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, et Monsieur le Président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’ Azur, Renaud Muselier, ont signé deux conventions financières au CIGT de Septèmes-les-Vallons.
Il s’agit d’un investissement total de 30 millions d’euros sur le CPER.

Cette collaboration ouvre la voie à la réalisation d’autres aménagements sur les années 2020/2022 avec les premiers aménagements sur le corridor Aubagne – Marseille (A502 et A 501 notamment), sur le corridor Vitrolles – Marseille (A7 au niveau du convergent A7-A51, secteur de l’aéroport) et la poursuite des aménagements sur Aix-Marseille (sections terminales de l’A7 entre St Charles et la L2, A51 entre la RD6 et la RD9)…
Une expérimentation de voies réservées aux TC et covoiturage (VR2+) est prévue sur les sections terminales de l’autoroute A7 sur Marseille début 2021, avec le déploiement en parallèle d’un système de vidéo-verbalisation. Le corridor Aubagne-Marseille, sur sa section centrale dans le sens vers Marseille, pourrait également se prêter à une telle expérimentation de voies réservées ouvertes au covoiturage.

Article de La Provence

Interviews de Maritima