Logo préfècture région
DIR   Méditerranée
Direction Interdépartementale des Routes Méditerranée

Travaux de réparations du pont de Pradelles - RN88 – Lozère

publié le 28 août 2019

Contexte

Pradelles est une cité médiévale située dans le département de la Haute-Loire.
Classée aux monuments historiques, elle est implantée sur le tracé de la voie médiévale de la Régordane, où nombreux sont les vestiges d’une époque où la cité régnait en maître sur les contrées avoisinantes.

L’ouvrage à réparer se situe sur la RN88 à l‘entrée sud du village.
Le cours d’eau franchi est « Le Poux » qui présente un intérêt écologique, avec la présence en aval d’écrevisses à pattes blanches.
Ces éléments ont donné lieu à un traitement concerté et qualitatif des réparations.

Ouvrage avant réparation

Présentation de l’opération

Sur la base de diagnostics, d’un Avant-projet de Réparation l’Ouvrage d’Art (APROA) et des pièces techniques d’un dossier de consultation (DCOE) réalisés par le CEREMA (DTER Centre-Est), la Direction interdépartementale des Routes du Massif Central a confié au SIR2M, site de Mende, un rôle de maître d’œuvre comprenant les missions d’Assistance à la passation des Contrats de Travaux, de Direction d’Exécution des Travaux et des Opérations Préalables à la Réception des travaux.
L’estimation des travaux s’élève à 389 054,00 € HT soit 466 864,80 € TTC sur la base du marché signé et notifié à l’entreprise Aximum.

Présentation de l’ouvrage

Le pont de Pradelles est un ouvrage en maçonnerie construit au XVIIIe ou XIXe siècle. Il se situe à 1 140 mètres d’altitude et supporte un trafic moyen journalier de 3 100 véhicules par jours.

L’ouvrage se compose d‘une voûte plein cintre de 3,00 mètres d’ouverture et de 4,00 mètres de tirant d’air complété de deux petits ouvrages de décharge de 0,95 mètre d’ouverture de part et d’autre le la voûte principale.
Il est construit, tout comme les murs en retour, en maçonnerie de moellons de granite de la région.

L’ouvrage a subi, comme principale modification, le rehaussement du profil en long et du parapet amont, l’ajout de tirants d’ensèrement au droit de la voûte principale.
Les deux ouvrages de décharge sont bouchés en amont depuis de nombreuses années par des matériaux.

Les dimensions générales de l’ouvrage sont :
• longueur totale des murs = 36,00 mètres,
• dénivellation totale entre la chaussée et le fil d’eau = 6,00 mètres,
• largeur chaussée = 7,25 mètres,
• largeur totale entre parapets = 9,30 mètres,
• tracé en plan curviligne de rayon = 39,00 mètres,
• profil en long pente de 4 %,
• dévers unique à environ 7 %.

Ouvrage avant réparation

Désordres constatés

Les principaux désordres structurels constatés sont :
• défaut d’alignement significatif du parapet aval,
• décrochements marqués (jusqu’à 60 mm) entre les lits de moellons avec décollement des joints en partie supérieure du mur aval,
• décrochement d’ensemble vers l’extérieur des tympans (10 à 20 mm) avec fissuration et décollement,
• décrochement vertical des chaînes d’angle amont et aval,
• bombements des piédroits,
• fissures longitudinales dans la chaussée avec affaissement,
• défaut d’étanchéité.

Contraintes particulières

Il n’y a pas d’itinéraire de substitution pour les poids lourds, l’ouvrage se situe en agglomération, dans une courbe.
La circulation sous alternat a été possible pour une durée limitée à 4 semaines maximum et hors période de viabilité hivernale, impliquant des travaux en extrados par demi-chaussée.
Les travaux réalisés en partie amont ont fait l’objet d’une demande d’autorisation d’occupation temporaire auprès du propriétaire de la parcelle accolée à l’ouvrage.
Un soin particulier a été apporté à la construction des murs en pierres naturelles de granite, visibles depuis le haut du village de Pradelles. Enfin, tous les moyens ont été mis en œuvre pour se prémunir d’une pollution du cours d’eau.

Travaux

Le projet de réparation a été réalisé en concertation avec le Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine afin de conserver l’aspect originel des parements et des voûtes de l’ouvrage ainsi qu’avec la DDT43 pour ce qui concerne les contraintes environnementales.
Les principaux travaux réalisés sont :
• la réalisation d’un voile en béton armé avec fixation par des tirants traversants et ancrés et habillage par un parement en pierres naturelles de granite d’aspect et d’appareillage identique à l’ouvrage existant en partie aval,
• la mise en œuvre d’une étanchéité en position intermédiaire avant la réfection de la chaussée,
• la reconstitution et la rehausse du parapet aval à l’aide des pierres originelles,
• la construction d’une passerelle piétonne côté amont réalisée en console afin de permettre un élargissement de la largeur de la chaussée par la suppression du trottoir facilitant ainsi le croisement des poids lourds avec les véhicules légers et une sécurisation des piétons,
• l’enfouissement d’une partie des réseaux sous la chaussée de l’ouvrage,
• La création de cinq barrettes, pour passe à poissons.

Réalisation des tirants d’ancrage
Pose du parement coffrant en moellons de granite
Corniche
Longrine
Percement des massifs pour plot des potences
Réseaux
Passe à poissons
Etanchéité

Délai de réalisation des travaux

Les travaux ont été réalisés hors période hivernale compte tenu des conditions météo rigoureuses du site et pour ne pas occasionner de gêne à l’exploitant pendant cette période.
La durée des travaux a été de quatre mois à laquelle il convient de rajouter la période de préparation d’un mois et demi.

Réalisation des travaux

Les travaux ont débuté le 04 avril 2018 pour s’achever le 26 octobre 2018. Ils ont dû être interrompus, pour des raisons d’exploitation pendant la période estivale du 13 juillet au 27 août 2018.

Ouvrage terminé

L’ensemble des travaux extrados s’est effectué sous alternat par feux 24h/24h avec interdiction de passage de convoi exceptionnel.
Du fait de problèmes liés aux acquisitions foncières et de déplacement de réseaux, la tranche optionnelle relative à la pose de la passerelle piétonne ne pourra démarrer qu’après la Déclaration d’Utilité Publique actuellement en cours d’instruction.