Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Etudes et chantiers
 

L’organisation prévisionnelle

La pose du pont provisoire s’inscrit dans une opération plus large de reconstruction du pont des Richards qui se décompose comme suit :

1. Mise en œuvre d’un pont provisoire ;
2. Poursuite des études techniques et environnementales de reconstruction de l’ouvrage ;
3. Déconstruction avec précautions du tablier du pont existant et conservation des culées ;
4. Construction d’un tablier neuf et reprise de la chaussée ;
5. Démontage du pont provisoire et remise en état du site.

Cette méthode permet de minimiser les impacts environnementaux, d’obtenir les délais les plus réduits pour disposer d’un ouvrage offrant le meilleur service et les meilleures conditions de sécurité à tous les usagers (piétons, poids-lourds de tout tonnage) tout en maîtrisant les coûts.

Si le lancement du pont en lui-même est rapide, cela demande d’abord une préparation du terrain :
1. Libération du terrain d’assiette du pont provisoire ce qui impose de démolir deux bâtiments en ruine (ancienne scierie et ancien moulin) et couper quelques arbres.
2. Réalisation des terrassements (remblais, piste de chantier) pour réaliser les culées du pont provisoire et organisation d’une plate-forme suffisamment vaste pour assurer le montage puis le lancement du pont.
3. Réalisation des travaux classiques de la nouvelle chaussée et l’aménagement d’un carrefour provisoire avec la RD 985a.

Le démarrage des travaux est prévu en septembre 2021 pour assurer les libérations d’emprise en dehors de la période de reproduction des oiseaux. Une trêve hivernale interrompra les travaux qui s’achèveront avec la mise en service du pont provisoire en juillet 2022.

À l’issue de la construction du nouveau pont, le pont provisoire sera démonté et le site remis en état.