Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Etudes et chantiers
 

Contexte et enjeux de l’intervention

L’Argentière-la-Bessée et le Torrent des Rouyes


L’Argentière-la-Bessée est une commune des Hautes-Alpes, en région
Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Elle se situe à 70 km de Gap et à proximité de Briançon, tout près
de la frontière italienne.

Porte d’entrée du Parc des Ecrins, c’est une ville de plus de 2000 habitants, située aux confluents des vallées de la Durance, de la Gyronde et du Fournel, à 1000m d’altitude.

Elle est traversée par le Torrent des Rouyes qui se jette dans la Durance, en passant sous la route nationale RN 94.


Lors d’événements exceptionnels, le lit de ce petit cours d’eau peut faire l’objet de phénomènes de laves torrentielles.

Le phénomène des laves torrentielles dans la région

La commune est exposée à plusieurs risques naturels : lave torrentielle, mouvement de terrain, avalanche, crue torrentielle ou à montée rapide de cours d’eau, et est soumise à un plan de prévention de ces risques qui a été approuvé le 16 mars 2011.
Parmi ces aléas, le risque de laves torrentielles est identifié au niveau de plusieurs torrents présents sur la commune : torrent des Rouyes, torrent de Fournel, torrent du Riou Sec…

Qu’est-ce qu’une inondation … par lave torrentielle ?
Une inondation est une submersion plus ou moins rapide d’une zone en principe hors d’eau. Elle est due à une augmentation du débit d’un cours d’eau, provoquée par des pluies importantes et durables.
Néanmoins, le contexte géologique de la région aggrave ce phénomène physique : à l’ère quaternaire, le Briançonnais était fait de glaciers qui, en se déplaçant, ont
arraché et transporté blocs, galets, sable, fines poussières argileuses, formant ainsi des moraines.
Lors des fortes précipitations, les particules fines contenues dans ces moraines se mélangent avec l’eau, formant alors une boue semi-liquide appelée « lave torrentielle ». Cette lave charrie des matériaux dont la densité peut approcher celle des rochers.



Bassin versant du Torrent des Rouyes – Photo RTM 23/10/2014

Ces phénomènes d’inondation par lave torrentielle ont des conséquences très
importantes sur leur environnement, les habitations et les équipements publics, comme ce fut le cas lors de la mémorable crue du Fournel en 1928.

Crue du Torrent du Rabioux, sous la RN 94, en 1928

Crue du Torrent de Bouchouse, sous la RN 94, en 1973